Hivernage actif ou passif piscine : les 5 erreurs à éviter

Hivernage actif ou passif piscine : les 5 erreurs à éviter

- Catégories : Traitement

En hiver, la tête n’est plus à la baignade : l’hivernage de votre piscine est indispensable à l’arrivée de la saison froide. En plus de protéger votre matériel des dégâts du sel pendant plusieurs mois, cette technique vous permet également de faciliter la remise en service de votre piscine à l’arrivée du printemps. Et oui, il est inutile de vider l'eau de votre piscine chaque année !

À vous de choisir votre type d’hivernage piscine : hivernage passif avec un arrêt total du fonctionnement de la piscine, ou hivernage actif en laissant fonctionner la filtration 2 à 3 heures par jour.

Mais quels sont les erreurs à éviter afin que l’hivernage de votre piscine soit efficace ? Les experts Pool Planet vous éclairent dans cet article !

Erreur n°1 : mettre votre piscine en hivernage au mauvais moment

Le processus d’hivernage de votre piscine, qu’il soit actif ou passif, ne se réalise pas au hasard – il faut guetter votre thermomètre comme le lait sur le feu. Mais alors, quand mettre sa piscine en hivernage ?

Vous devez impérativement attendre que la température de l’eau de votre piscine atteigne 12°C (ou en dessous de 12°C). Sinon, il peut y avoir des micro-organismes et des algues qui continuent de se développer dans l’eau pendant tout l’hiver. Elle aura tourné et sera difficile à rattraper au printemps !

Si vous hivernez votre piscine trop tard, vous prenez le risque de subir les premières gelées de l'automne... Et cela peut considérablement abîmer votre bassin.

Erreur n°2 : ne pas baisser le niveau d’eau pour l’hivernage passif de votre piscine

L’hivernage passif représente l’arrêt total du fonctionnement de la piscine, filtration et appareils électroniques compris. Afin de réaliser correctement cette méthode, le niveau d’eau de votre piscine doit être plus bas que d’habitude et arriver au-dessous des skimmers.

Pourquoi ? Parce que l’hiver, l’eau a de grandes chances de geler malgré la bâche de protection qui la recouvre (surtout dans les régions plus fraîches). En gelant, elle augmente de volume et risque donc d’abîmer vos équipements comme vos skimmers, votre tuyauterie, votre pompe… Et même les parois de la bassin, ce qui peut provoquer des fissures et des fuites. Protégez donc la structure de votre piscine.

Erreur n°3 : vider entièrement la piscine

S’il faut effectivement baisser le niveau de l’eau avant l’hivernage, ce serait une grave erreur de vider complètement votre piscine. Et pour cause : c’est le poids de l’eau qui exerce une résistance sur la structure du bassin. Si cette pression diminue, cela risque d’endommager la piscine (décollement de liner, fissures, craquelures…). Sans compter qu’une vidange complète reste une opération onéreuse.

Erreur n°4 : vidanger totalement la filtration de la piscine en hivernage actif

Au contraire de l’hivernage passif, si vous avez opté pour l’hivernage actif de votre piscine, il est indispensable de ne pas vidanger entièrement la filtration. Le but de l’hivernage actif est justement laisser tourner la filtration 2 ou 3 heures par jour, cela afin de garder l’eau à l’intérieur de la pompe constamment en mouvement pour qu’elle ne gèle pas.

L’avantage de cette méthode reste principalement la remise en route rapide et facile de votre piscine à l’arrivée du printemps. En revanche, n’oubliez pas de stopper le fonctionnement de vos appareils automatiques comme l’électrolyseur ou le régulateur de pH.

Erreur n°5 : utiliser une couverture à bulle pour l’hivernage

Nous l’avons vu plus haut, il est impossible de réaliser l’hivernage passif d’une piscine sans bâche de protection. Cependant, oubliez tout de suite la couverture à bulles : ce n’est pas un accessoire de piscine adapté pour l’hiver. En effet, elle n’est conçue que pour protéger le bassin des débris en été (feuilles, insectes, etc.) et pour préserver la qualité des équipements. Des couvertures sont spécialement adaptées à l’hivernage.

Partager ce contenu